SEP et activité physique

Se déconnecter


D'après l'ouvrage ExoSEP 
L'ouvrage ExoSEP a été coordonné par le Dr DONZE, Médecin Rééducateur à l'Hôpital Saint Philibert de Lomme, et est distribué par les laboratoires Novartis

Garder ou débuter une activité physique ou sportive est important pour préserver, voire améliorer ses capacités de force, d'endurance, de mobilité, d'équilibre, de coordination et ses performances cardio-respiratoires. L'activité physique ou sportive contribue à déplacer le seuil de perception de la fatigue et d'améliorer la qualité de vie physique et mentale, limitant l'isolement, le repli sur soi, incitant à prendre part à la vie communautaire, à surmonter les défis quotidiens. La fatigabilité à l'effort est un des signes les plus souvent ressentis dans la SEP, liée à la maladie mais également au déconditionnement général. Il est démontré que la pratique d'une activité physique régulière en endurance modifie favorablement la perception de la fatigue. À l'inverse, l'inactivité physique a des effets néfastes sur la mobilité et la condition physique générale d'une personne, mais également sur sa santé mentale.

Pour qui ?

Les possibilités d'activités physiques et sportives sont variées : de la simple exécution de mouvements à la pratique de sports en clubs. Chacun peut trouver une activité adaptée aux symptômes de la maladie, à ses possibilités, ses envies, ses motivations ou ses attentes. Il n'y a pas de contre-indications formelles à la pratique sportive. Votre neurologue et les thérapeutes vous prenant en charge pourront, le cas échéant, déterminer une contre-indication spécifique à votre situation. L'entraînement physique et dynamique doit être adapté à chacun : vous en êtes le principal acteur.

Comment ?

Plusieurs questions doivent être posées avant de maintenir ou d'établir un projet d'activité physique ou sportive :

  • Quelle activité ai-je envie de pratiquer ?
  • Pratique en individuel, en groupe ?
  • Activité en plein air, en salle ?
  • Nécessité d'une (ré)organisation familiale, professionnelle ?
  • Quelle performance à améliorer : endurance, force, coordination, équilibre, concentration ?
  • Quel objectif à atteindre ?

Aucun sport n'est formellement contre-indiqué. La pratique régulière d'une activité physique a des effets bénéfiques, aussi bien sur la fonction respiratoire que sur la fonction musculaire, la sensation de fatigue et les raideurs musculaires. Quelle que soit l'activité choisie, la pratique et l'entraînement doivent être adaptés à vos possibilités physiques, à votre mobilité, et à votre condition du jour. Il est préférable de prévoir des séances régulières (2 ou 3 séances réparties sur la semaine), sur une courte durée (de 20 à 30 minutes, selon l'intensité de l'entrainement). Si vous commencez une activité, augmentez progressivement le nombre de séances, la durée et l'intensité des séances en vous fixant des objectifs réalisables.

Nous allons vous présenter une liste non exhaustive d’activités physiques, avec les principales caractéristiques de celles-ci et les bénéfices que l’on peut en attendre. Le premier critère de choix doit rester celui du plaisir de la pratique physique seul ou en groupe.

aquagym

La pratique de l'aquagym associe les bénéfices de la natation et de l'activité gymnique. En immergeant le corps dans l'eau, la sensation de pesanteur est réduite ce qui facilite la réalisation des exercices. L'aquagym permet ainsi un travail en endurance, une adaptation à l'effort et peut combiner le bénéfice d'une ambiance froide en choisissant une température adaptée de l'eau.

Danse

Elle permet de développer les capacités d'équilibre, et de contrôle du mouvement, avec également des étirements musculaires, permettant d'entretenir une certaine souplesse musculaire.

Cyclisme

Le cyclisme est un sport complet car il permet de solliciter toutes les parties du corps et contribue ainsi au renforcement musculaire. C'est une activité moins traumatisante que le footing. Elle permet un travail cardiovasculaire et est très efficace pour améliorer la circulation sanguine dans les jambes. Le vélo peut se pratiquer à l'extérieur comme à l'intérieur (vélo d'appartement).

Equitation

L'équitation correspond pour beaucoup à un rêve d'enfant. Le contact, la relation privilégiée avec l'animal, la possibilité d'être transporté(e) et de partager les plaisirs de cette discipline à plusieurs, sont autant de qualités qui la rendent accessible à un large public. L'équitation peut être pratiquée en loisir comme en compétition, pourvu que l'encadrement soit compétent et les techniques employées adaptées et sécurisantes. Cette activité peut être exercée de différentes façons : équitation classique, randonnée, obstacles, dressage ou attelage.

Marche

La marche permet de conserver une bonne adaptation à l'effort. L'utilisation de bâtons dans le cadre de la marche nordique confère un aspect dynamique utilisant la propulsion des bras grâce à l'utilisation de bâtons très légers et adaptés. 

Cette activité sportive, douce ou tonique, se pratique en plein air et comporte des mouvements d'échauffement et d'étirement.
La technique de base consiste à synchroniser le mouvement naturel de la marche et du balancement des bras avec la propulsion des bâtons. Il n'y a aucune contre-indication à la pratique de la course à pied si la situation neurologique le permet, avec un bénéfice également sur l'adaptation à l'effort.

Musculation

La musculation a pour but d'augmenter la force musculaire : le bénéfice est évident en cas de déficit, qu'il soit localisé ou diffus. Cette activité doit être bien supervisée, les charges musculaires et les programmes doivent être adaptés. De réels gains de force ont été notés dans des programmes spécifiques.

Natation

La natation est un sport porté qui élimine en partie la pesanteur et soulage les articulations. Elle peut se pratiquer par tous, permet un travail musculaire global, et un réentraînement à l'effort. La natation développe le souffle, la force, l'endurance et la souplesse. C'est une activité complète avec un risque traumatique minimum.
L'effet facilitant de l'eau peut parfois être un piège et amener les personnes à aller au-delà de leur possibilité physique, avec  une fatigue importante après les séances.

Pilates

Dans sa forme populaire, le Pilates se pratique au sol, sur un tapis avec utilisation d'accessoires tels que ballons, élastiques,.... Cette technique s'inspire du yoga, de la danse et de la gymnastique. Il associe concentration, contrôle, fluidité, précision, enchaînement. Il permet ainsi de pratiquer des étirements, de maintenir une certaine souplesse et contribue à la maîtrise du mouvement.

Sport collectifs

Ce sont des sports complets qui allient travail d'endurance, de l'équilibre, de contrôle du geste, mais aussi mise en place de stratégie, d'anticipation. Il faudra faire attention aux sports de contact (rugby, basket, handball,..) et parfois adapter les règles de jeu pour limiter les risques traumatiques.

Sport raquettes

Tennis, badminton, tennis de table...
Ce sont des sports pouvant être pratiqués à différents niveaux, du loisir à la compétition, en simple ou en double. Ils associent un travail de l'équilibre, du contrôle du geste et aussi de l'endurance.

Taï Chi

Dérivé des arts martiaux, le Taï Chi est une discipline corporelle d'origine chinoise comportant un ensemble de mouvements continus et circulaires, exécutés avec lenteur et précision dans un ordre préétabli. Il met l'accent sur la maîtrise de la respiration. La pratique vise entre autres à améliorer la souplesse, à renforcer le système musculosquelettique et à maintenir une bonne santé physique, mentale et spirituelle. Selon ses adeptes, grâce à son côté méditatif et à l'extrême précision des gestes, le Taï Chi permettrait d'apaiser le mental et d'améliorer la concentration, la vivacité d'esprit et la mémoire. Il favoriserait aussi une meilleure prise de conscience de soi et de son environnement.

Yoga

Les postures réalisées lors de la pratique du yoga nécessitent des mouvements d'étirement, de flexion et de torsion qui favorisent la flexibilité de la colonne vertébrale et des différentes articulations. Le yoga permet également d'améliorer le contrôle respiratoire, favorise la concentration et la relaxation.

Actualités

Comment accéder au centre ?

Hopital Pasteur, service de Neurologie
30 Voie Romaine
06000 Nice

  • Par la route
    Sortie Nice-Est puis suivre Hôpital Pasteur
  • Par le tramway
    Ligne 1, vers Hôpital Pasteur, arrêt Hôpital Pasteur (terminus)
  • Par le bus
    Ligne 8, vers Pasteur, arrêt Hôpital Pasteur
  • Où se garer ?
    Le 3ème sous sol du parking de l'hôpital est réservé au public.

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales