SEP et alimentation

SEP et alimentation

Vous trouverez ici les principales informations concernant les apports alimentaires.
En résumé:

  • Il n'y a pas de consigne particulière concernant l'alimentation au cours de votre maladie
  • L'important est de maintenir une alimentation équilibrée qui permettra d'éviter d'éventuelles carences
  • Certaines mesures diététiques peuvent vous aider à améliorer les troubles du transit ou les troubles urinaires

L'alimentation a-t-elle une influence sur l'évolution de la maladie?

NON
A ce jour, aucune étude scientifique n'a montré une influence de l'alimentation sur l'évolution de la maladie.

Aucun régime alimentaire particulier n'est donc préconisé au cours de la sclérose en plaques.
Le conseil le plus important est donc d'avoir une alimentation équilibrée, qui permet d'éviter d'éventuelles carences.

Les apports calciques et la vitamine D

Le respect des apports calciques est important dans le cadre de votre maladie.
En effet, le calcium est indispensable au maintien d'une bonne minéralisation osseuse.

Plusieurs facteurs au cours de la sclérose en plaques peuvent contribuer à l'apparition précoce d'une ostéoporose:

  • Les difficultés de mobilisation
  • L'utilisation répétée des corticoïdes lors du traitement des poussées
  • La survenue d'une ménopause précoce parfois favorisée par certains traitements immunosuppresseurs

Il est donc important de maintenir une consommation suffisante en produits laitiers pour assurer des apports calciques suffisants.
La vitamine D est également essentielle dans la minéralisation osseuse. Des études sont également en cours pour évaluer l'impact d'une carence en vitamine D sur l'évolution de la sclérose en plaques.

La vitamine D peut être trouvée dans certains poissons, mais la source principale des apports provient d'une exposition solaire suffisante.

Alimentation et transit intestinal

La qualité des apports alimentaires et hydriques a un rententissement majeur sur le transit intestinal.
C'est pourquoi, en cas de troubles du transit, la première mesure consiste à adapter les apports alimentaires.

En cas de contipation, veiller à:

  • Maintenir une bonne hydratation (au minimum 1,5 litres d'eau par jour)
  • Maintenir un apport en fibres alimentaires suffisant (légumes, fruits, céréales et pains complets)
  • Maintenir un degré d'activité physique dans les limites de vos capacités.

A l'inverse, en cas d'accélération du transit intestinal, il faudra privilégier certains aliments tels que les carottes, le riz...

Alimentation et vessie

Pour limiter le risque d'infections urinaires, il est important de veiller à maintenir des apports hydriques suffisants (1,5 litres d'eau par jour au minimum).
Pour limiter le risque d'infections urinaires, vous pouvez également:

  • Consommer de la vitamine C qui permet d'acidifier les urines
  • Consommer de la canneberge ou cranberry (gélules ou jus de fruits)

Puis-je consommer de l'alcool?

OUI, avec modération...
A ce sujet, les recommandations sont les mêmes que pour la population générale, à savoir limiter la consommation d'alcool à 2 verres par jour chez la femme, et 3 verres par jour chez l'homme.

Actualités

Comment accéder au centre ?

Hopital Pasteur, service de Neurologie
30 Voie Romaine
06000 Nice

  • Par la route
    Sortie Nice-Est puis suivre Hôpital Pasteur
  • Par le tramway
    Ligne 1, vers Hôpital Pasteur, arrêt Hôpital Pasteur (terminus)
  • Par le bus
    Ligne 8, vers Pasteur, arrêt Hôpital Pasteur
  • Où se garer ?
    Le 3ème sous sol du parking de l'hôpital est réservé au public.

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales